Comment bien conserver mes illustrations ?
10 octobre 2022

Qu’il s’agisse d’un original ou d’une impression, une illustration peut facilement se détériorer…

Voici donc quelques conseils afin de faire perdurer dans le temps vos achats, et conserver vos illus dans les meilleures conditions possibles.

  • Garder vos illustrations à plat

Ok, ça peut paraître évident, mais le papier ça se déforme et ça s’abîme facilement ! Si vous n’affichez pas tout de suite votre illu au mur (le temps de lui trouver un super cadre par exemple…) pensez à la stocker de manière à ce qu’elle reste bien à plat et que ses coins ne s’abîment pas. Solution facile de rangement : la pochette en carton ! (Chemise en carton ? Je n’ai jamais trop compris s’il y avait une différence entre les deux.) S’il s’agit d’un grand format, vous pouvez bien sûr la rouler, il existe à la vente des tubes en cartons pour pouvoir les conserver ainsi. Attention aux élastiques pour maintenir une affiche roulée : ils vieillissent, deviennent collants, se désagrègent et peuvent laisser des traces sur vos jolies illustrations ! Si vous voulez les maintenir roulées, privilégiez peut-être de la ficelle.

  • Éviter le soleil direct !

On ne s’en rend pas toujours compte, mais le soleil a un énoooorme pouvoir de détérioration (de votre peau, déjà, mais ce n’est pas le sujet)… Exposer longtemps une surface au soleil, c’est risquer de voir une décoloration apparaitre. Vous l’avez peut-être déjà remarqué sur vos meubles en bois ? Sur le papier c’est pareil. Le risque : que les couleurs s’affadissent et que les contrastes soient moins forts… le dessin perd en intensité. Ci-dessous deux dessins qui ont été imprimés en même temps : l’un est resté à l’ombre, l’autre exposé à la lumière directe. Je vous laisse deviner lequel !

Comment bien conserver mes illustrations ?

  • La patafixe : fausse bonne idée

Là aussi, vous l’avez peut-être déjà constaté, mais la patafixe ne fait pas bon ménage sur le long terme avec le papier… Au bout d’un certain temps la patafixe va suinter une sorte de pellicule grasse, qui va imprégner le papier, et créer une sorte de trace par transparence. Pour éviter ça, on peut préférer un scotch type masking tape, qu’on roulotte sur lui-même, afin d’en faire un double-face tout doux avec le papier.

S'abonner à la Newsletter du Quotidien

Pour recevoir un mail avec des anecdotes sympas, du blabla mis en dessins, et les dernières infos concernant mes services et la boutique : c'est par ici ! (Promis, pas de spam, ce sera envoyé qu'une fois par mois !)
J'en parle davantage ici !